Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Kadima, Agence immobilière ST MEDARD EN JALLES 33160

L'actualité de CENTURY 21 Kadima

HISTOIRE DES MOULINS A EAU DE SAINT MEDARD EN JALLES

Publiée le 30/07/2017

L'histoire des moulins à eau

‘’Comment dire toute la beauté de nos cours d’eau ? Jalles de la lande où une nappe liquide de quelques centimètres de profondeur glisse sur un sable d’or...’’

‘’La jalle sort de terre avec l’abondance d’un torrent, dans la commune même de Saint-Médard, à neuf kilo-mètres du bourg au milieu des bois, en un site sauvage, nommé « Cap de Bos » village d’Issac.’’

 

Après avoir baigné dans la poudrerie le vieux Castéra, elle se parta-ge au Thil en deux bras , qui se réunissent au lieu dit ‘’les Quatre Ponts’’, et se jette ensuite dans la Garon-ne, au pont des Religieuses à Grattequina, commune de Blanquefort.

Dès sa source, elle reçoit de nombreux affluents, appelés indistinctement, crastes, berles, petites jalles et autres ruisseaux qui alimentent sa course paisible, d’une trentaine de kilomètres, vers le fleuve. Elle a de tout temps cons-titué la limite méridionale du Médoc.

Le moulin à eau, déjà connu des Romains avant leur invasion de la Gaule, se répand bien vite et devient d’un usage courant au XIIe siècle La jalle était toute indiquée pour recevoir des installations de cette nature.

L’ordonnance du roi Louis-Philippe du 22 mai 1844 ‘’portant règlement pour les moulins établis sur la jalle de Blanquefort’’ signale encore douze moulins qui étaient les plus fameux de la région.C’est principalement eux qu’on utilisait pour moudre les grains destinés à l’approvisionnement de Bordeaux .

Ces grains étaient charroyés le plus souvent par des animaux de bât , mulets ou boeufs.

 

 

Que sont-ils devenus de nos jours ?

 

 

 


 

Carte de l'emplacement des moulins

Notre actualité